Love, Simon de Becky Albertalli

Après être passée à côté de l’édition originale française, il a fallu attendre l’adaptation de ce roman et sa réédition, pour que je prenne enfin le temps de me pencher un peu plus dessus et que je me lance enfin !

36335673_10217428535335426_5995873065039298560_n.jpg



Présentation

51vvz0nwtxlAuteur : Becky Albertalli

Editions : Hachette

Date de parution : 30 mai 2018

Nombre de pages : 320

Prix : 17€

Résumé :

Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta. J’ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. On se dit tout, sauf notre nom. Je le croise peut-être tous les jours dans le couloir, mais je ne sais pas qui c’est. En fait, ça me plait bien : je ne suis pas du tout pressé d’annoncer à tout le monde que je suis gay. Personne n’est au courant, à part lui, Blue…

…et aussi cette fouine de Martin Addison, qui a lu mes e-mails et menace de tout révéler.



Mon Avis

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai profité de la réédition du roman pour enfin me lancer ! J’avoue que j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire car je me suis retrouvée projetée dedans, sans vraiment savoir à quoi m’attendre car j’avais lu le résumé rapidement et en diagonale. Mais je me suis surtout laissée portée par tous les bons avis que j’avais lus et l’engouement provoqué par la sortie du film. Du coup je n’avais qu’une très vague idée de ce qui allait se passer. Mais finalement les chapitres sont fluides et la combinaison des e-mails et de la narration permet de nous mettre très vite à l’aise et à partir de ce moment-là le roman se déroule tout seul. Il faut dire que l’écriture était simple et agréable, le livre se lit très vite et très bien, une fois lancée je ne me suis pas ennuyée une seconde !

Concernant les personnages, je les ai bien appréciés. Que ce soit Simon ou bien sa bande d’amis, il est difficile de ne pas s’attacher à eux tellement ils peuvent ressembler à n’importe quels adolescents lambdas, tout en ayant chacun leurs petites spécificités. Même Martin qui est un personnage assez détestable, laisse ressortir des réactions et agissements normaux, quand bien je ne cautionne pas ce qu’il a fait à Simon. Concernant ce dernier, j’ai aimé sa mentalité, sa façon de voir les choses et de prendre son coming-out avec autant de justesse, et je ne parle même pas de son obsession pour les Oréo !

Pour ce qui est de la romance, elle est présente dans le roman tout en n’étant pas pénible et énervante. Les échanges entre Simon (« Jacques » pour les intimes) et Blue sont doux et drôles. J’ai trouvé ça un peu bizarre au début, pour la simple raison que les romances entre deux hommes, ce n’est pas du tout ce dont j’ai l’habitude, mais au final c’est tellement bien amené que ça en est touchant et beau, même pour une fille qui ne lit que des romances hétérosexuelles. A la réflexion, c’était une lecture fraiche, légère et mignonne, que j’ai appréciée quand bien même ce n’est pas vraiment mon style habituellement.

J’ai aimé sortir des sentiers battus avec une vision moderne mais tellement juste de l’adolescence et de l’homosexualité. J’ai d’ailleurs adoré cette idée selon laquelle, chaque adolescent devrait annoncer son orientation sexuelle, quelle qu’elle soit, pour que ce soit aussi gênant et naturel d’annoncer que l’on est homosexuel ou hétérosexuel. Après tout, aujourd’hui les normes changent et personne ne devrait se sentir gêné d’aimer les femmes ou les hommes, c’est un choix personnel. De la même façon, tant que l’homosexualité restera en marge, il est important de laisser les personnes décider de comment et quand elles souhaitent l’annoncer à leurs proches et ne pas leur forcer la main.

Au final c’était une jolie lecture, qui traite d’un sujet actuel et important. Les personnages sont drôles et attachants, et la réflexion sur l’homosexualité mériterait que l’on fasse lire ce roman à tous les adolescents !

Note : sans-titre5

Célia 

Publicités

Maybe Someday de Colleen Hoover

51k3xo2b2culAuteur : Colleen Hoover

Editions : Pocket

Date de parution : 4 mai 2016

Nombre de pages : 480

Prix : 7,80€

Résumé :

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appartement en colocation avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont si chers lui cachent un secret impardonnable.

Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin musicien. Comment rester insensible aux magnifiques mélodies qu’il lui joue à la guitare ? Et si le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse lui aussi vers Sydney.

Sauront-ils guérir de leurs blessures et écouter leur cœur ?

 » Attention, montagnes russes d’émotions.  » Brigitte Kernel – Cosmopolitan

Lire la suite

Forbidden de Tabitha Suzuma

Coup de Coeur !

81nwb4bhr0l

Auteur : Tabitha Suzuma

Editions : Milady

Date de parution : 22 septembre 2017

Nombre de pages : 540

Prix : 16,90€

Résumé :

L’amour est leur seul crime.

Un roman d’amour qui vous hantera longtemps…

« Je refuse de laisser le monde extérieur nous condamner et détruire le plus beau jour de ma vie. Celui où j’ai embrassé le garçon qui hantait mes rêves depuis toujours. Sommes-nous condamnés à nous dissimuler derrière des portes closes et des rideaux tirés ? »

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Lire la suite