La première fois que j’ai été deux de Bertrand Jullien-Nogarède

J’ai eu la chance de découvrir ce roman que je n’avais pas véritablement l’intention de lire, mais c’était une bonne lecture différente des autres romans du même genre !

45502896_307233586552771_8133677587625934848_n.jpg



Présentation

613juquak4lAuteur : Bertrand Jullien-Nogarède

Editions : Flammarion

Date de parution : 6 juin 2018

Nombre de pages : 392

Prix : 14€

Résumé :

«Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J’étais vraiment folle amoureuse.»



Mon Avis

Tout d’abord je tiens à remercier l’auteur Bertrand Jullien-Nogarède de m’avoir fait parvenir son roman. Je l’avais vu passer sur les réseaux sociaux et même s’il m’intriguait quelque peu, je ne suis pas sûre que je me serais arrêtée dessus. Pourtant c’était une bonne lecture, intéressante, malgré quelques petites choses qui m’ont dérangée.

Il est vrai que l’auteur m’avait prévenue que ce roman ne ressemblait pas aux romances Young Adult habituelles et je dois dire qu’il avait raison ! Loin des romans plus mièvres que l’on peut trouver assez régulièrement, celui-ci s’intéresse à des sujets et des sentiments plus réalistes et profonds et je dois dire que ce changement était agréable. Au travers de ses personnages, l’auteur nous fait l’apologie de la musique, de l’amour et même du mode de vie à la londonienne, ce qui me donnerait presque envie de m’installer là-bas, si ce n’est le manque de soleil !

Pour autant certaines idées m’ont interpellée. J’ai du mal à imaginer certaines de ces réflexions puissent provenir de l’esprit d’une jeune fille d’à peine 17 ans. Certains passages sonnaient réellement comme le ressenti qu’on peut attendre d’une adolescente qui découvre l’amour, mais d’autres ressemblaient plus aux méditations d’une femme d’une quarantaine d’années faisant une rétrospection de son premier amour et rejugeant son attitude et ses sentiments. Et je dois avouer que cette jonglerie a été quelque peu déstabilisante pour moi … C’est sûrement pour cette raison que j’ai eu du mal à m’attacher véritablement à Karen. J’ai ressenti un peu la même chose vis-à-vis de Tom, qui bien que charmant et intéressant m’a plutôt laissée indifférente.

Je regrette également le style un peu trop narratif, ce qui a eu pour effet de me perdre quelques fois. Cependant cela n’a en rien altéré le côté captivant de l’histoire. Et quand bien même certaines fois je me suis un peu lassée des élucubrations de Karen, je restais par envie de connaitre le dénouement. Et parlons-en de cette fin ! Elle était certes surprenante, et je ne suis généralement pas fan de ce genre de fin mais pour une fois j’ai trouvé qu’elle était parfaitement adaptée à l’histoire et aux personnages.

Au final, les quelques petites choses citées précédemment ont fait que ce roman ne pouvait pas être un coup de cœur. Cela n’enlève rien au fait que j’ai passé un bon moment de lecture avec un roman différent de ceux que j’ai pu lire auparavant dans le même style et je suis contente d’avoir pu le découvrir.

Note : sans-titre6

Célia 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s