The Kiss de Marie Rutkoski

Après un second tome un peu en dessous du premier, je misais beaucoup sur ce dernier opus pour terminer en beauté cette trilogie. Et c’est mission accomplie !

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette trilogie, je vous conseille plutôt mon article sur le premier tome, cela vous évitera les spoilers 😉 –> The Curse de Marie Rutkoski

30118597_10216824801362454_1982737363_n



Présentation

winner-tome-3-the-kiss-1032016

Auteur : Marie Rutkoski

Editions : Lumen

Date de parution : 15 mars 2018

Nombre de pages : 635

Prix : 15€

Résumé :

La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l’Orient comme allié et, pour ennemi, l’Empire qui l’avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s’il ne parvient pas tout à fait à l’effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n’a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l’Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens…

Mais la vérité est tout autre. C’est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l’héritier de l’Empire. Droguée – une façon de s’assurer de son obéissance -, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l’entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d’Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l’enclume…

Pour elle comme pour lui, l’heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ? Dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, découvrez les jeux de pouvoir, les coups de bluff et les enjeux vertigineux de la partie de poker menteur à laquelle se livrent deux espions pris dans les nasses de deux causes ennemies !



Mon Avis

Dernier opus d’une trilogie passionnante avec un univers riche et des intrigues prenantes, je misais beaucoup sur ce dernier tome puisque le second m’avait laissée sur ma faim … Et j’ai été servie !

Dès les premières pages on retrouve Arin et Kestrel où on les avait laissés à la fin du tome précédent. Ni une, ni deux, l’histoire reprend et ne m’a pas laissé le temps de m’ennuyer ! Si je n’avais pas apprécié certaines tournures de situations finales, elles sont rapidement corrigées dans le premier quart du roman et permettent finalement de rebondir sur de nouvelles conséquences bien plus intéressantes à mon goût ! De même j’ai retrouvé dans ce troisième livre, les manigances et stratégies militaires que j’avais tant aimées dans le premier et qui s’étaient un peu effacées au profit des intrigues de Cour dans le second. Au final je n’ai pas grand-chose à redire à l’action dans cet opus, qui a été présente tout du long et qui a particulièrement bien rythmé le récit et fait que je ne me suis pas ennuyée dans ma lecture !

Au niveau des personnages également ça va mieux ! Si le côté « je-t’aime-mais-je-ne-peux-pas-t’avoir » des personnages principaux m’avait exaspérée dans le second tome, les enchainements de situations de ce troisième remettent les compteurs presque à zéro et permettent de développer cette fois-ci correctement la relation entre Arin et Kestrel. Autant vous dire que la romantique en moi a enfin pu être un peu assouvie ! De la même façon que pour nos héros, plusieurs personnages que j’aimais bien ont trouvé leur droit chemin dans ce dernier tome et c’était plutôt bien fait donc tant mieux pour eux …

J’ai juste un regret, au niveau de la deuxième partie du roman qui va tourner autour de la grande bataille finale, si l’action ne manque pas et que l’on ne s’ennuie pas, j’ai trouvé que les choses se passaient un peu trop simplement pour tous nos héros. Je n’en suis pas à dire que j’aurais préféré que certains personnages ne meurent, mais nous le faire croire pendant un moment aurait pu rajouter encore plus de poigne et d’intensité dans la dernière partie du roman. Heureusement pour moi, le côté stratégie est plus présent, ce qui aura permis de me tenir en haleine jusqu’à la fin.

Concernant l’écriture, comme pour les deux premiers tomes, j’ai été embarquée immédiatement grâce à la plume fluide et entraînante de l’auteure. J’ai même eu du mal à voir passer les quelques 600 pages qui composent ce dernier opus. D’ailleurs, vu l’imagination déployée dans cette série, je suis vraiment curieuse de voir ce qu’elle a l’intention de nous proposer par la suite : une nouvelle série peut-être ?

Au final j’ai trouvé que c’était une bonne conclusion à cette histoire, même si par moments ça a été un peu simple pour les héros … Ça reste malgré tout une très bonne trilogie à laquelle il n’a pas manqué grand-chose pour être un coup de cœur ! Donc si vous ne l’avez pas lue, foncez !

Note : sans-titre5

Célia ♥

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s