The Curse de Marie Rutkoski

Un presque coup de coeur pour cette fantasy qui a tout d’une grande et mérite plus de visibilité !

the-curse-tome-1-the-curse-872169

Auteur : Marie Rutkoski

Editions : Lumen

Date de parution : 16 février 2017

Nombre de pages : 464

Prix : 15€

Résumé :

Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

93437806

A sa sortie ce roman me faisait énormément envie, et sans savoir pourquoi je l’ai laissé de côté dans ma PAL. Je suis contente de l’en avoir enfin sorti car c’était vraiment une excellente lecture, proche du coup de cœur !

Dans un monde où une femme n’a que deux choix : se marier ou s’engager dans l’armée, Kestrel veut décider de sa vie, de son avenir et faire ce qu’il lui plait vraiment. Elle sait pourtant qu’elle devra bientôt faire un choix définitif. Mais que choisir quand les prétendants ne lui plaisent pas particulièrement et que son père la pousse à mettre son esprit stratégique au service de l’armée ? Déterminée à profiter du temps libre qu’il lui reste, Kestrel commet un geste fou : elle acquiert aux enchères Arin, un esclave rebelle qui ne la laisse pas indifférente … La société dans laquelle nous sommes plongés voit s’opposer deux groupes : les Valoriens, l’élite et les Herranis, réduits en esclavage. Comme dans toutes les sociétés où une population est réduite en esclavage, la menace d’une révolte plane, ouvrant la voie aux différentes stratégies et manipulations, à mon plus grand bonheur ! Bien que la plus grosse partie du roman se consacre aux relations entre nos deux héros, la mise en place de l’intrigue stratégique peu à peu et en parallèle donne un excellent dosage de l’histoire !

J’ai vraiment aimé le personnage de Kestrel ! Jeune valorienne, stratège, passionnée, déterminée, … Une héroïne comme je les aime : enfermée dans le carcan d’une société rétrograde vis-à-vis des femmes, mais qui n’hésite pas à n’en faire qu’à sa tête ! J’ai particulièrement aimé sa détermination à percer les secrets d’Arin, à protéger sa meilleure, à défendre son pays. Tout en étant une adolescente fragile, orpheline de mère, qui vit à travers le piano. Un bel équilibre se crée du coup avec le personnage d’Arin, fort, assez brutal, presque bestial. Si au début, il est dépeint comme un esclave herrani, rebelle et indocile, on le découvre petit à petit loyal et sensible. A eux deux, ils nous font vivre un tas d’émotions car ils jouent avec leurs propres sentiments, un véritable jeu de dupes entre sentiments amoureux et loyauté à leur caste.

Malgré son épaisseur, ce roman se lit très vite et bien. L’écriture, fluide et captivante, nous plonge immédiatement dans cet univers dont on assimile rapidement les codes. Si le récit prend son temps pour s’installer et se nouer, les intrigues stratégiques apportent du rythme, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas ! J’ai énormément aimé ma lecture, qui a presque été un coup de cœur. Seule la fin m’a un peu laissée sur ma faim … En y repensant, l’auteure nous offre un bon cliffhanger afin de lancer son second tome. Mais d’un autre côté, cette solution était un peu prévisible et ne comble pas, mais alors pas du tout la romantique que je suis. Si la fin m’a laissé un goût mitigé, cela ne change en rien le fait que cette lecture était excellente et que ce roman vaut le détour. Autant vous dire que j’ai bien l’intention de dévorer le second tome rapidement !

Au final une excellente lecture portée par un univers passionnant et des personnages attachants et plein de surprises. Si vous aimez les univers Fantasy dans le style d’Une Braise sous la Cendre, sautez sur ce roman, une très belle découverte !

Note :

coeur_115

Publicités

2 réflexions sur “The Curse de Marie Rutkoski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s