Challenge OUAB, Juin : Promesses Aveugles d’Audrey Magee

 

Un petit rappel du challenge organisé par les deux créatrices de la box Once Upon A Book dont le principe est simple : tous les mois on achète un livre qui nous coûte 7€ mais dont la valeur est supérieure (l’achat est donc rentable) et nous devons le lire durant le mois afin de pouvoir partager nos avis dessus à la fin du mois. Bien sûr le genre littéraire change tous les mois ce qui permet de diversifier ces lectures ! Je vous laisse le lien du challenge : Challenge 12 mois, 12 genres !

 * * * * *

promesses-aveugles-620507

Auteur : Audrey Magee

Editions : Plon dans la collection Feux Croisés

Nombres de pages : 300

Prix : 20,90€

Résumé : 

Peter Faber, soldat allemand, s’apprête à épouser une femme qu’il n’a jamais rencontrée, il ne connaît d’elle que son nom, Katherina Spinell, et la photo qu’elle a envoyée. Pour elle, c’est la garantie d’une pension de veuve s’il meurt au front ; pour lui, la promesse d’une permission de dix jours. Pendant cette courte lune de miel, les jeunes mariés découvrent qu’ils se ressemblent et s’assemblent bien plus qu’ils ne s’y attendaient.

Lorsque Peter retrouve le champ de bataille, à l’approche du bourbier de Stalingrad, seul le souvenir de Katherina lui donne du courage. À Berlin, la famille de la jeune femme s’enfonce de plus en plus dans les arcanes du système nazi, tentant, sans scrupule ni regret, de tirer avantage des circonstances, même les plus horribles.

Mais alors que le conflit bascule et que les nazis perdent Berlin, Katherina et Peter, eux, garderont la souillure individuelle de la culpabilité collective allemande …

93437806

Mi-juin, je me dis qu’il est tout de même temps de lire le livre challenge OUAB, le thème ne me pose pas de problème puisqu’il s’agit d’un roman historique, un genre que j’affectionne beaucoup. Pourtant j’ai été un peu déçue du livre dans le sens où l’on s’intéresse une fois de plus à la période de la Seconde Guerre Mondiale sur laquelle il existe déjà beaucoup de romans … Pourtant ce roman a tout de même réussi à me surprendre …

Le ton est donné dès les premières pages du roman : Katharina et Peter sont deux allemands, purs produits des jeunesses hitlériennes, qui se marient alors qu’ils ne se connaissent pas uniquement pour les avantages que ce mariage peut leur procurer : permission pour lui, pension de veuve pour elle. On se rend compte très rapidement que cette fois-ci on se trouve du « mauvais » côté de la barrière, à savoir parmi les allemands qui se battent Pour Hitler et ceux qui collaborent.

Concernant les personnages, j’ai eu un peu de mal à réellement m’attacher à eux, même si j’étais vraiment curieuse de découvrir ce qu’il allait advenir d’eux. Comme je le disais un peu plus tôt, Peter et Katharina se marient sans se connaitre ni s’aimer mais comble du hasard les quelques semaines qu’ils passent ensemble font qu’ils en viennent à vraiment s’apprécier et c’est leur lien qui les aidera à tenir dans les moments difficiles de cette guerre. Peter et Katharina dans leurs situations respectives (soldat et collaboratrice) soulèvent une question très importante et intéressante, celle de la confiance en leur parti et leur chef, surtout à partir du moment où ils vont se mettre à douter du régime et de l’intérêt de cette guerre, au travers notamment de l’envoi de soldats sur le front russe et inéluctablement la mort de certains d’entre eux et donc la perte pour les familles.

C’est un roman dur, qui dépeint avec une certaine violence et énormément de réalisme les réalités de la guerre et les conditions de vie de soldats sur le front russe, où les soviétiques ne sont pas leurs seuls ennemis mais également le temps et la neige, ne leur laissant aucune chance s’ils montrent le moindre signe de faiblesse. Ce roman nous présente également un tableau marquant de vérité sur les allemands qui collaboraient avec les hautes forces politiques afin d’en récolter certains avantages comme un nouveau logement, des manteaux de fourrure ou tout simplement des gâteaux … Cette situation est d’autant plus frappante que l’on découvre rapidement que ces avantages viennent en contrepartie du massacre de juifs. Malgré tout, l’écriture reste fluide et la lecture aisée, notamment grâce à des chapitres courts mais efficaces. De plus le livre se lit tout de même très rapidement …

Au final, si la période ne m’inspirait pas tant que ça au départ car très connue, le fait de se retrouver de l’autre côté de la barrière nous change totalement. On y découvre une société nazie endoctrinée mais douteuse dès lors que le régime commence à s’effondrer, et ce point de vue était très intéressant à découvrir !

A recommander à tous les amoureux de cette période historique qui souhaitent sortir des sentiers battus !

Note : 14/20 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s