Althéa ou la Colère d’un Roi de Karin Hann

althea-ou-la-colere-d-un-roi-58535

Auteur : Karin Hann

Editions : Robert Laffont

Date de parution : 4 mars 2010

Nombre de pages : 384

Prix : 21€

Résumé :  Juin 1648, Althéa, orpheline, est adoptée par Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV, l’homme le plus riche et le plus influent du royaume. L’enfant grandit dans le domaine enchanteur de Vaux-le-Vicomte où se côtoient tous les brillants esprits du Grand Siècle… La Fontaine, Molière ou Pascal.

En 1661, lorsque le surintendant organise une somptueuse fête au château, le Roi Soleil s’offusque de cette magnificence et ordonne l’arrestation de son ministre. Embastillé par D’Artagnan, Fouquet se bat plusieurs années pour laver son honneur et défendre ses droits au cours d’un procès inique. Mais le complot est savamment ourdi : on s’acharne dans l’ombre à sa perte.

Audacieuse et décidée, Althéa va tenter l’impossible pour contrer la volonté du monarque absolu et faire libérer le prisonnier, aidée en cela du Marquis de Mergenteuil dont elle est follement éprise.

De la disgrâce de Fouquet aux manigances de Colbert, du secret de l’Ordre du Temple au mystère du masque de fer, « Althéa ou la colère d’un roi » nous entraîne dans les méandres du beau XVIIème siècle.

93437806

Dans ce roman, Karin Hann nous livre une très belle fresque historique. L’histoire de ce tome est centrée sur le début du règne de Louis XIV alors que le second Les Venins de la Cour (http://www.karinhann.com/les-venins-de-la-cour.php, attention aux spoilers ^^) se passe au temps des Poisons. Je tiens à préciser qu’Althéa ou la Colère d’un Roi a obtenu le Prix spécial du jury du Salon du Livre d’ Ile-de-France 2011. Le livre se lit bien, c’est un bon page-turner. Cet effet est accentué par des chapitres courts et la fluidité de l’écriture. Cependant le début est un peu long à se mettre en place à cause du positionnement historique dans l’époque de Louis XIV et plus précisément la disgrâce de Nicolas Fouquet.

L’histoire est bonne mais j’ai trouvé que la romance était un peu précipitée du début au milieu du roman jusqu’à un point particulier, mais à partir de là le récit trouve son rythme de croisière même si beaucoup d’actions s’enchainent. Mais j’ai aussi deviné plusieurs choses qui pour moi étaient prévisibles dès lors qu’on se passionne un peu pour cette période historique, notamment en ayant vu les films Angélique avec Michèle Mercier. Enfin j’ai eu l’impression que le roman était coupé en deux morceaux : une partie plus historique dans laquelle l’auteure a placé le récit, et une seconde partie qui était vraiment centrée sur l’histoire d’amour entre Althéa et Mathieu.

En parlant d’Althéa, en voilà une héroïne avec du caractère ! Dès le début du roman elle affirme un tempérament des plus volcaniques, qui ne laisse personne indifférent, en plus d’un physique avantageux bien entendu ^^ Et son fameux caractère rend l’histoire beaucoup plus pimentée … Le seul reproche que je pourrais faire c’est qu’Althéa n’évolue pas énormément tout au long du récit. A la fin, malgré toutes les péripéties par lesquelles elle est passée, Althéa reste une jeune femme passionnée mais qui ne tient pas compte de sa sécurité alors qu’elle aurait dû tirer des leçons de ce qu’il lui est déjà arrivé … Je pourrais faire la même remarque pour le personnage de Mathieu. Bien sûr il a tout du gentilhomme de l’époque : titré, charmant, attirant, etc. … mais son personnage n’évolue pas beaucoup non plus et reste relativement enfermé dans son rôle du parfait gentilhomme.

Néanmoins Althéa et Mathieu forment tous les deux un couple très attachant et j’ai été complètement prise par leur histoire et les obstacles qu’ils ont dû surmonter. Je pense que c’est là que repose le point fort de ce roman : c’est d’avoir réussi à intégrer une belle histoire d’amour aux faits réels de la période historique. Même si j’ai trouvé le récit fragmenté (une part plus historique et une part plus romance), l’auteure a vraiment respecté les points forts de l’Histoire : la disgrâce de Fouquet, les charges à la Cour, les problèmes de réputation, etc. … Pour moi le mélange romance/histoire est très bien négocié !

En conclusion, j’ai passé un très bon moment avec ce roman même si j’ai anticipé plusieurs passages de l’intrigue et que les personnages étaient un peu trop lisses à mon goût ! J’ai hâte de me plonger dans le second tome pour voir comment l’auteure a fait évoluer sa série, en plus le tome se passe lors de ma période préférée de l’époque de Louis XIV : le Temps des Poisons !

Note : ♥♥♥♥/5

Publicités

3 réflexions sur “Althéa ou la Colère d’un Roi de Karin Hann

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s